Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 00:30

Que no se repita
Trois ans jour pour jour après la tragédie de Cromañon qui a tué 194 jeunes, et qui constitue l’un des pires accidents que l’Argentine ait connu, des milliers de personnes s’étaient rassemblées sur le lieu même du sinistre pour réaffirmer leur volonté de justice.
La nuit du 30 décembre 2004, un concert de rock était organisé dans la discothèque Republica Cromañon du centre de Buenos Aires, dans le quartier Once. Le groupe qui jouait a lancé un feu de Bengale au plafond qui s’est enflammé immédiatement. Les quelques 3000 à 4000 personnes qui se trouvaient présentes ont tenté de sortir, mais 4 des 6 issues de secours étaient fermées. Les portes étaient maintenues ainsi closes pour que les gens ne puissent pas rentrer sans payer… Les 194 victimes ont été tuées principalement par inhalation de gaz toxiques qui se sont dégagés du plafond en feu.
Les batailles juridiques pour inculper et juger les responsables de cette catastrophe ont été et restent difficiles.
Malheureusement il aura fallu ce drame pour illustrer concrètement le problème récurent de la corruption qui gangrène la classe politique de ce pays…


undefinedundefinedundefinedundefined

Partager cet article

Repost 0
Published by Franck - dans Voyages
commenter cet article

commentaires

Presentation

  • : Franck Boutonnet
  • Franck Boutonnet
  • : Bonjour! Photoreporter de profession, je me suis spécialisé depuis plusieurs années, entre autres, dans le reportage de mariage. Je vous invite à découvrir au fil de mes travaux mes images coups de coeur...
  • Contact

Search